mardi 16 décembre 2008

ON EST CHANCEUX


Souvent, en regardant à la télévision les choses horribles sur l'état de notre société et de notre planète, je me dis que l'on est bien chanceux d'avoir un toit, une maison confortable, bien chauffée et de quoi mettre dans nos assiettes.
Actuellement, la misère est à nos portes et non pas uniquement dans les pays lointains. Elle atteint maintenant des personnes qui pour des raisons diverses, chômage, séparation, perte d'un logement, se trouvent subitement dans l'impossibilité d'assumer. Ce qui me torture le plus c'est de savoir que de jeunes enfants se retrouvent dans des situations très délicates à cause de la séparation de leurs parents. Je trouve cela insupportable..
Faut-il se cacher la face. Éviter de regarder les émissions dérangeantes. Continuer à vivre dans notre bulle sans rien faire ou essayer d'apporter notre petite contribution. Se lancer dans le bénévolat et consacrer un peu de son temps aux moins chanceux que nous.
Des questions, je m'en suis posées depuis quelques temps. J'ai enfin trouvé quelque chose à faire d'utile qui m'apporte beaucoup de satisfaction et je peux le dire une certaine sérénité.
Je pense que personne n'est à l'abri et que la solidarité a de beaux jours devant elle..et surtout qu'en cas de necessité il ne faut pas avoir peur de demander de l'aide. Les bénévoles ne sont pas là pour juger mais pour aider.

Je ne croyais pas si bien dire on vient d'apprendre que la maison d'amis a brulé....

3 commentaires:

ginette a dit…

Effectivement il ne faut pas se voiler la face et faire comme si on ne voyait et n'entendait rien ....
Mais je regrette un peu que souvent,nos élus, aussi bien au plan national, régional ou communal fassent "comme si tout allait bien", j'ai la vilaine impression qu'ils ne veulent pas trop savoir
Les associations de bénévoles sont là, mais jusqu'à quand vont elles tenir le coup, et avec quels moyens devant cette misère grandissante et inquiétante?
Pour nos amis "sinistrés" ils sont hébergés pour le moment chez leur voisin et ami en attendant de s'installer dans une petite maison près de chez eux. Il faut se dire que dans leur malheur ils ont eu la chance de ne pas être blessés ou incommodés par les fumées...

maniacordi a dit…

Oui,c'est hélas vrai,la pauvreté prend de plus en plus de place dans notre monde et c'est très regrettable...Nul n'est à l'abri, c'est vrai aussi et Françoise,je te félicite d'avoir mis ton efficacité et ton écoute au service d'une belle cause . Moi,je ne saurais pas le faire,c'est pour celà que j'admire beaucoup ceux qui consacrent une bonne partie de leur temps aux autres ....En cette période de fête, les misères sont encore plus lourdes à assumer..

la gazette du tuco a dit…

Je pense, sans trop me tromper, je l'espère, qu'en ces temps difficiles, l'être humain va changer et devenir plus solidaire. Je pense qu'il ne peut en être autrement..